Race Brune originale suisse

La Suisse est le pays d’origine et le berceau de la race Brune. Des documents prouvent que l’élevage de la race Brune a déjà commencé il y a 1000 ans au couvent d’Einsiedeln.

Origine et histoire

Au début du 19e siècle, en Suisse centrale et orientale, on a encore gardé plusieurs rameaux de la race Brune. Suite aux échanges des rameaux divers s’est développé progressivement la race Brune suisse unique. Les conditions environnementales dures et la détention à nos alpages ont marqué la race Brune grâce à la sélection naturelle et au travail zootechnique des paysans de montagne et de plaine, et elle est devenue une race excellente qui était aussi recherchée et appréciée à l’étranger. Il y a déjà des siècles qu’elle a intégré les pays alpins voisins, et en 1869, les premiers animaux ont été exportés aux USA et dans d’autres pays du monde.

Suite à la fondation de la Fédération suisse d’élevage de la race Brune en 1897, la race était encore améliorée et uniformisée. Le but d’élevage d’alors était axé sur trois voies: La vache qui produit du lait et de la viande et qui se faisait encore utiliser pour la traction. Il s’est donc développé un animal polyvalent: Robuste, résistant, fécond, avec une bonne longévité, performant, avec un bon pouvoir d’adaptation et très homogène au niveau de la forme corporelle et la couleur. Ses membres et onglons solides lui permettent de chercher son fourrage aussi dans le terrain difficile avec une végétation peu abondante et des points d’eau limités. Sa peau robuste, avec un pelage brun et dense et la pigmentation bleue noire des yeux supporte mieux les rayons de soleil extrêmes (résultats obtenus dans les pays tropiques). Ses deux aptitudes (production de lait et de viande) permettent à son propriétaire d’opter pour toute orientation de production.

A la fin des années 60 du siècle dernier, des rendements laitiers relevés et des animaux aux grands gabarits étaient revendiqués. Pour réaliser plus vite cet objectif, de nombreux éleveurs de la race Brune ont accouplé leurs animaux avec de la génétique Brown Swiss d’Amérique. En revanche, les éleveurs convaincus de la race Brune ont poursuivi l’élevage de la race pure. Moyennant la sélection sévère à l’intérieur de la population OB, en conservant strictement les performances carnées, ils ont réussi à améliorer la productivité laitière.

Situation actuelle

Environ 500 éleveurs de la race Brune originale sont membres de leur association. Leurs animaux sont enregistrés et désignés d’OB dans le herdbook de Braunvieh Schweiz si leur ascendance de race pure est attestée. Les vaches OB sont performantes. Elles produisent du lait riche à raison de 6000 kg et plus par lactation. Elles donnent naissance à des descendants qui, au besoin, conviennent parfaitement à l’engraissement, indépendamment de leur âge. Du coup, les engraisseurs estiment beaucoup les taurillons OB qui garantissent des gains journaliers de 1’200 à 1’300 g, un rendement d’abattage et une qualité de viande excellents.

Echange et commerce de la race Brune originale

Le commerce international, l’exportation et l’importation des animaux désignés de «Race Brune suisse originale» conditionne la vérification préalable du statut de race pure, ce que les délégués ont déjà revendiqué lors de la conférence internationale du 18.4.1993 à Zoug. C’est le service du herdbook de Braunvieh Schweiz qui effectue ce contrôle. A cet effet, il faut présenter le certificat d’ascendance. Les animaux d’origine suisse se font vérifier facilement: il est donc évident que les différences entre les trois orientations d’élevage et races soient reconnues et respectées aussi sur le plan international:

  • Race Brune suisse originale: Ascendance pure race à 100%; race à deux fins
  • Race Brune suisse: Niveaux d’accouplement différents, race à deux fins à prédominance laitière
  • Brown Swiss: Race Brune sélectionnée aux USA; race laitière

Où peut-on garder la race Brune originale?

  • en principe partout
  • dans le terrain aux conditions topographiques difficiles
  • dans les régions avec des conditions environnementales dures et une base fourragère défavorable
  • dans les régions extrêmement humides ou sèches
  • dans les zones tropicales ou dans les zones froides

A quoi convient la race Brune originale?

  • à l’élevage en race pure pour la production de lait et de viande
  • à la détention de vaches mères et nourrices, grâce à son instinct maternel prononcé et à sa nature calme
  • comme partenaire de croisement avec des races à viande en général et avec les zébus dans les pays tropicales (pour améliorer la productivité laitière sans ne diminuer les performances d’engraissement)
  • aux croisements avec des races laitières pour améliorer les performances carnées

Pourquoi opter pour la race Brune originale?

Il n’est que profitable d’intégrer les qualités particulières d’un animal dans un programme d’élevage. Un animal issu des conditions climatiques rudes et de la sélection naturelle pendant des siècles. Il est capable de faire ses preuves aussi dans des conditions défavorables au niveau du climat et de la base fourragère. Ses aptitudes combinées en vue de la production de lait et de viande sont idéales.

Que pouvons-nous proposer?

En Suisse, nous disposons aujourd’hui d’une large base de géniteurs testés par la descendance et de jeunes taureaux OB ainsi que de la semence pour l’insémination artificielle. Nous pouvons proposer des vaches donneuses pour la récolte d’embryons. Pour l’exportation, on dispose des sujets OB de toute catégorie d’âge d’une qualité parfaite. La race Brune originale garantit un double profit et le grand succès.

Petite leçon d’élevage OB – l’élevage en troupeau

Aux années 70 et 80, la génétique BS s’est propagée très vite en Suisse. En même temps, les effectifs OB ont diminué dans la même mesure. L’utilisation de la génétique BS n’était pourtant possible que grâce à l’introduction de l’IA. Du coup, jusqu’à l’introduction de l’IA, la monte naturelle représentait la méthode d’accouplement traditionnelle. Aux années 80, elle a largement été remplacée par l’IA. L’IA n’était pourtant pas uniquement ouverte aux animaux BS; on s’en servait aussi dans l’élevage OB. Du point de vue de la technique d’accouplement, il n’est pas important de distinguer entre la monte naturelle et l’IA. C’était plutôt le passage progressif de la monte en troupeau aux accouplements individuels qui jouait un rôle.

Tout élevage en développement qui se base sur un herdbook fermé affiche au début un degré de parenté important. Ensuite, des lignées indépendantes se développent; plus tard, elles sont peu à peu de nouveau combinées.

La poursuite de l’élevage de l’ancienne race Brune et la monte naturelle sont inséparables. Suite au remplacement de la monte naturelle par l’IA, la détention de taureaux dans les SE a perdu son importance. Elle fut remplacée par la détention des taureaux privés. Le passage des saillies en troupeau aux accouplements individuels a provoqué des effectifs moins homogènes, ce qui a encore encouragé les accouplements individuels. L’élevage OB, avec son élevage conséquent en race pure, illustre pourtant les avantages des saillies en troupeau.

    Braunvieh